Vous vous demandez sûrement qu’est-ce le marketing digital ? Tout porte à croire que c’est une mode mais croyez-moi le digital ne se démodera jamais.

Pour comprendre le marketing digital, commençons par une petite histoire.

1. Histoire de l’internet

V

oyageons un peu dans le passé, on est le 19 Juin 1936, deux boxeurs très célèbres combattent au Yankee Stadium, à New York : à savoir Joe Louis et Max Schmeling

Joe Louis est un jeune champion noir très adulé par la communauté noire des Etats-Unis, Max Schmeling un allemand et âgé de 8 ans de plus que son adversaire.

Au cours du match, Max Schmeling gagne son adversaire au 12ᵉ round et inflige à Joe Louis sa première défaite. Max Shmeling a dédié sa victoire à Adolphe Hitler et celui-ci ne manqua pas l’occasion d’en faire usage pour la propagande du nazisme à l’époque.

Deux ans plus tard, le même combat se tint au même mois que le précédent. On est le 22 Juin 1938, cette fois-ci le combat prit une toute autre tournure, pas seulement les noirs mais tous les Américains supportent Joe Louis qui représentait pour beaucoup l’espoir d’une renaissance de l’Amérique suite à la crise des années 30. Max Schmeling représente aux yeux de beaucoup l’image du nazisme.

Il parait que plus de 100 millions de personnes étaient à l’écoute à la radio pour le combat et il n’a fallu qu’un seul round pour que Joe Louis mette KO son adversaire et gagne ainsi le fameux combat.

Ce que vous devez retenir qu’à cette époque, il n’y avait que la radio pour suivre le sport chez lui, la télévision est venue plus tard. À cette époque il n’y avait que la radio couplé d’événements comme celui-ci aussi rarissime que le ciel couchant vert qui pouvait disposer d’une telle audience.

70 ans plus tard, la donne a complétement changé. Un nouveau type de média autre que la télé ou la radio fait surface et est largement adoptée par tout le monde : l’Internet.

Au tout début du net, tous les internautes étaient en grande majorité des ingénieurs ou des professionnels tout court. J’imagine qu’avoir un mail dans les années 1990 devait être aussi excitant qu’acheter des bitcoins aujourd’hui.

Mais la venue des réseaux sociaux a largement popularisé l’Internet. En 2004, Facebook le premier réseau social d’envergure mondiale est lancé et pousse surtout les jeunes à se connecter avec leurs amis partout dans le monde avec une simplicité d’utilisation sans précédent.

2005, YouTube naquit, c’est possible de visionner des vidéos sur Internet. En 2006, Twitter rejoignit Facebook dans l’arène des réseaux sociaux, un nouveau réseau social avec un concept très différent et original.

En 2007, Apple lance le premier iPhone, un appareil à la fois téléphone et ordinateur. L’internet n’était utilisable qu’à travers un ordinateur bascule sur le mobile permettant aux internautes de se connecter partout, tout le temps et de le rester constamment.

La même année Android sera lancée et plus tard les marques comme Samsung vont l’utiliser dans leurs smartphones.

On est en 2007, l’internet vient de sauter des années-lumière de croissance et d’adoption partout dans le monde en juste 3 ans.

En 2010, Instagram et WhatsApp amènent leur grain de sel dans les applications mobiles et des réseaux sociaux voraces en attention. TikTok et Clubhouse sont les benjamins des réseaux sociaux d’envergure mondiale avec leur lot d’originalité.

Désormais, les adolescents, les jeunes, les adultes, les vieux, les professionnels, les entrepreneurs, les analphabètes tout le monde est internaute. On a tous quelque chose qui nous attire sur l’internet et qui nous incite à y rester constamment.

La télévision ou la radio n’ont plus le monopole des énormes audiences de 100 millions. Rien que Facebook enregistre plus de 2,7 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois en 2021.

Pendant plus d’un ½ siècle, les entreprises étaient obligées de travailler avec la télévision, la radio, les journaux, les magazines, les panneaux publicitaires pour promouvoir leurs produits à beaucoup de personnes.

Vue que la publicité est la source principale de revenus des médias et canaux de communication, la facture des Spots a toujours été cher, donc exclusion d’office des petites marques qui ne rêvent pas d’y lancer des Spots.

Depuis la vulgarisation du net, l’audience de ces différents médias et compagnie ne cessent de baisser chaque année, très peu de gens regardent la télévision.

Le consommateur désormais internaute passe plus son temps sur Internet, à surfer, à chatter avec ses amis sur Facebook, à visionner ses chaînes YouTube favorites ou les vidéos proposées par la plateforme, à consulter les statuts de ses contacts sur WhatsApp. Bref ils sont sur internet.

Qu’est-ce que le Marketing Digital ?

Le marketing digital ( Digital Marketing en anglais ) regroupe l’ensemble des techniques marketing qui passe sur Internet à travers les supports ou canaux digitaux.

Les supports digitaux ce sont les ordinateurs, les smartphones, les tablettes et autres appareils connectés. Les canaux digitaux ce sont les réseaux sociaux, les moteurs de recherche, les outils d’emailing, les sites web, etc.

Le marketing avant l’ère du digital est très souvent appelé marketing traditionnel. Il fait référence à tout type de campagne marketing qui vise une communication de masse. Le marketing traditionnel inclut les publicités de cube Maggie à la pause des films de Telenovela, la boisson Heineken avant les matchs de Ligue des Champions, des voitures Ford après les journaux du 20 h sur France 24 ou même des Pages du magazine Harvard Business dédiées à la montre Rolex.

Tous ces types de techniques marketing relèvent de la publicité de masse et visent à atteindre vite le plus de personnes possibles, quitte à ce que soit impertinent pour beaucoup de spectateurs, que certains en ont pas les moyens d’acheter le produit, qu’ils en soient frustrés à force de regarder des spots dont ils n’ont pas demandé.

Le principe du marketing traditionnel, c’est la communication vite à grande échelle.

Le problème, c’est que maintenant les spectateurs désormais internautes ne sont plus influencés par des PUBS où toute la famille sourit dès qu’elle aperçoit le fameux “beurre”. Ils exigent plus de créativité de la part des marques et plus de considération à leur égard.

Le consommateur en 2021 veut une vraie histoire, de vraies émotions, il veut interagir avec sa marque préférée, il veut le suivre le suivre sur Facebook et Instagram, il veut faire partie de sa communauté, il veut être informé des prochaines activités de l’entreprise.

Il veut liker et partager avec ses amis les contenus créatifs qui auront fait sa journée et faire part de ses remarques sur vos produits en messagerie privée ou en commentaires. Qu’est-ce qu’offre les médias traditionnels pour cela ? Une communication unilatérale où l’un parle sans s’intéresser et l’autre est obligé d’écouter même s’il n’est pas intéressé.

Le consommateur en 2020 consulte les réseaux sociaux en moyenne 30 minutes ses réseaux sociaux après son réveil. Le professionnel par exemple consulte son feed LinkedIn ou Facebook avant de sortir de chez lui. Une fois dans le transport, il consulte ses autres comptes réseaux sociaux. Tout cela avant que sa journée ne commence réellement.

D’ailleurs dans les événements, les gens dans la salle ont leurs yeux plus fixés sur leurs smartphones quand le Speaker parle longtemps. Dans les séminaires, c’est souvent le cas lorsque le formateur commence à être ennuyeux. Même les professionnels restent connectés partout où ils vont. C’est comme ça.

Quel que soit le domaine d’une entreprise, son audience passe en moyenne plus son temps sur Internet que sur tous les autres médias réunis.

Il n’y aucune affiliation entre les médias traditionnels et les entreprises. La seule raison pour laquelle les marques dépensaient des sommes astronomiques pour des spots télévisées, c’était juste qu’ils étaient les seuls à disposer des audiences de dizaines, voire des centaines de millions de personnes.

Aujourd’hui ces médias traditionnels n’ont plus le monopole. Il fut une époque où Nokia est la marque de téléphone N°1 dans le monde mais la marque s’est fait dépasser par iPhone, Samsung, Huawei, Tecno, entre autres.

C’est le même cas pour les médias traditionnels. Le match est gagné depuis et chaque jour rallonge l’écart du score.

Quels sont les domaines du Marketing digital ?

Beaucoup de personnes le Marketing Digital réduisent aux réseaux sociaux. Si le marketing digital était un arbre, celui des réseaux sociaux ne serait qu’une branche, une branche remarquable au loin, mais pas plus qu’une branche.

En plus de cette branche, il y a le référencement naturel, le référencement payant, le marketing de contenu, l’email marketing et le marketing d’influence.

1. Le Community Management

Le Community Management c’est la gestion et l’animation des pages d’entreprise ou de personnalités sur les réseaux sociaux : Facebook, Linkedin, Twitter, Instagram,…

Le Community Manager est la personne en charge de la gestion du Community Management d’entreprises. Il est donc ambassadeur de son entreprise sur les réseaux sociaux et le représentant des followers dans l’entreprise. Il doublement ambassadeur, il est le fil conducteur entre les 2.

Il doit définir des stratégies qui vise à engager la communauté de l’entreprise, à créer de la conversation. Il doit traduire les activités en vue de l’entreprise en contenus tout en engageant l’audience. Pour arriver à ses fins, le Community Manager définit une ligne éditoriale contenant tous les contenus en vue sur une période donnée : 1 mois ou 2 mois en se basant sur les objectifs de visibilité et de conversion de l’entreprise.

Enfin le Community Manager doit mesurer l’efficacité de sa communication chaque mois afin d’ajuster son prochain planning de communication.

2. Le Référencement naturel ou SEO

Il vous arrive certainement de chercher des produits sur les moteurs de recherche comme Google, Yahoo ou Bing. Après avoir tapé la requête, le moteur cherche parmi des millions de pages et les classent par ordre de pertinence.

Par exemple si vous tapiez “achat ordinateur” il y a de grandes que les liens proposés pour la 1ère, 2ème et 3ème position soient ceux des sites de vente

En fait, les moteurs de recherche comme Google se basent sur plus de 200 critères pour vous proposer les résultats de recherche cela n’a rien d’un hasard ou d’un choix approximatif.

Le référencement naturel consiste à optimiser un site web afin d’être positionné sur les moteurs de recherche lorsqu’un internaute un mot ou des mots clés en relation avec l’activité de l’entreprise.

En effet, la plupart des visiteurs des sites web proviennent des moteurs de recherche. Ils tapent une requête cela peut être un groupe de mots ou une question et ils cliquent sur les résultats proposés par les moteurs de recherche.

Vue l’importance d’un site web sur une stratégie digitale quelconque, le référencement naturel c’est l’un des domaines les plus importants du Marketing Digital.

3. Le Référencement Payant ou SEA

À défaut d’être positionné sur les moteurs de recherche sur certains mots clés peut-être par ce qu’il y a beaucoup de concurrents, des concurrents qui ont plus de trafic, plus de contenus et qui respectent mieux les règles établies par les moteurs de recherche, c’est possible de payer les moteurs pour les contourner et les devancer malgré tout.

C’est ce qu’on appelle le référencement payant. Ça consiste à payer les moteurs de recherche pour qu’un site soit en avant des sites bien positionnés de manière organique. Imaginons que vous lanciez un nouvel hôtel avec une nouvelle marque aujourd’hui, vous n’aurez aucune chance d’être positionné en 1ère position sur Google sur certains mots clés à moins que vous payiez.

Vous payerez alors à chaque fois qu’un internaute clique sur l’annonce dans le moteur de recherche.

4. Le Marketing de Contenu

Le marketing de contenu ou Content Marketing s’oppose du Marketing Traditionnel sur la communication de masse par tous les moyens quel que soit le moyen.

Le consommateur maintenant internaute, l’internet lui a donné le pouvoir, celui de son attention. Il est chez lui ou au bureau subitement un produit lui vient en tête. Il va prendre son smartphone, taper une requête sur Google, consulte les différents sites proposés, il visite si besoin leurs réseaux sociaux pour observer les retours des clients, il compare les prix et décide enfin là où il va acheter. Tout cela sans que l’entreprise en soit au courant.

Le marketing de contenu permet de créer son audience ciblée au lieu de s’adresser à n’importe, de s’intéresser à elle avant d’exiger un quelque intérêt, d’aider d’abord au lieu de vendre de prime à abord, de créer un lien fort solide au lieu d’une communication vite qui passe dans l’oubli.

Le moyen pour réaliser cela s’est à travers des contenus pertinents que ce soit des articles de blog, des vidéos des tutoriels sur Youtube, une infographie montrant les différentes étapes pour faire X ou Y, des formations gratuites sur des techniques, etc.

Pour une entreprise de cybersécurité par exemple, l’objet du Marketing de Contenu sera d’expliquer à son audience pourquoi faut-il sécuriser ses données d’entreprises ? Comment y procéder ? Quelles sont les pièges à éviter ? Quelles différentes options pour se sécuriser y compris leur propre solution ?

Le Marketing de Contenu consiste à attirer des prospects intéressés, les transformer en leads qualifiés et puis convertir en clients fidèles qui n’hésiterons pas de recommander le produit à son entourage.

5. L’Email Marketing

En utilisant Gmail, vous pouvez envoyer un mail à une personne en privée, en One to One. Mais imaginez que vous voulez annoncer par mail la date d’un événement à un groupe de 1000 personnes, les envoyer chacun un mail prendra trop de temps. Une autre option serait d’ajouter leurs mails dans les destinaires mais très souvent les services mail comme Gmail ou Hotmail bloque les mails ou en les envoie au spam dès qu’on ajoute beaucoup de destinataires.

L’emailing vous permettrait de créer une base de données et d’envoyer le même mail à tout le monde avec un seul effort. Une fois les mails bien ajoutés dans la base de données, vous n’écrirez le mail et ne l’enverrez qu’une seule fois et l’outil d’emailing se chargera de l’envoyer à tous ceux qui sont dans la liste.

L’outil d’emailing le plus utilisé au monder et mon favori c’est Mailchimp.

6. Le Marketing d’influence

Le marketing d’influence consiste à afficher ses produits ou les attributs de sa marque auprès d’influenceurs, de personnes très suivies sur les réseaux sociaux.

La marque Free par exemple a travaillé avec des Youtubeurs sénégalais à son lancement au Sénégal. Ces influenceurs très suivis ont donc créé du contenu pour informer et promouvoir la marque Free au public sénégalais.

Le Marketing Digital permet aux marques de toucher rapidement beaucoup de personnes, c’est donc un idéal pour les marques qui se lancent.

Conclusion

L’homme a découvert le feu depuis la préhistoire et depuis il l’utilise sans arrêt. L’internet en est de même. Rien qu’en 2019, l’internet a comptabilisé plus de 300 millions de nouveaux internautes dans le monde, de “nouveaux internautes” qui ont utilisent l’Internet pour la première fois.

Actuellement en 2021, plus de 4,6 miliards de personnes dans le monde utilisent l’Internet régulièrement. 4,2 milliards d’entre eux utilisent les réseaux sociaux de manière active et ça n’est pas prêt de changer tant qu’il y aura de temps des applications comme WhatsApp ou Tik Tok qui améneronnt leur grain de sel.

Une entreprise quel qu’elle soit : PME, entreprise B2B ou B2C, Startup ou Groupement sa cible est internaute. Elle est régulièrement sur les réseaux sociaux, elle est connectée en ce moment même, elle défile sûrement un de ses réseaux sociaux favoris, elle s’habitue de plus en plus à l’achat en ligne et plus important encore elle fait de plus en plus confiance aux marques qui l’ont au moins une fois aidé.

#Walabok